LOUP DE MON COEUR

LOUP DE MON COEUR

Vosges des élus contre le loup mars 2016

 

Soixante élus du bassin de Neufchâteau dans les Vosges vont déposer une pétition contre

le loup ce jeudi, a mors que des éleveurs du secteur ont dû faire face à des nouvelles attaques.

 

"Le dossier sensible et très clivant (du loup) a pris ces derniers jours une autre dimension".

 

Ces mots sont signés Christian Franqueville, député de la quatrième circonscription des

Vosges, dans un courrier adressé ce mardi à la Ministre de l'Environnement, Ségolène Royal,

à la suite de nouvelles attaques du loup dans des élevages de l'ouest vosgien. 


Cette "autre dimension", évoquée par Christian Franqueville, fait référence à la mobilisation

des élus de la communauté de communes du bassin de Neufchâteau. Ils sont soixante à

avoir signé une pétition "pour l'élimination du loup dans l'ouest vosgien", demandant à ce que

des mesures soient prises par l’administration, soit par capture à destination des parcs animaliers,

soit par tir de prélèvement. 

Cette pétition sera déposée ce jeudi en sous-préfecture.

Depuis quelques semaines, les attaques du canidé se multiplient dans le secteur, sur des élevages

de brebis situés à la limite des Vosges et de la Meurthe et Moselle.

A Soncourt, dans les Vosges, Franck Duval élève environ 500 brebis depuis six ans.

Mais depuis le 20 janvier, il a perdu seize de ses bêtes dans des attaques du loup.


Samedi, ce ne sont pas moins de trois élevages de Meurthe-et-Moselle et des Vosges qui ont été

attaqués dans la même soirée.

Pour les spécialistes, le loup ne serait plus seul, il s’agirait d’une meute.


Victime d’une nouvelle attaque dans la nuit de lundi à mardi l’éleveur Franck Duval se dit être à bout.

 

                  2c698772.png



03/03/2016
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 83 autres membres